Souvenir

Cueillettes, pêches et chasses,

Une créature me pourchasse ! 

Lances et pierres aiguisées,

Victime de mon utilité ! 

Je cours, mais je reste piégé,

Par ces hommes, ces êtres évolués.

La préhsitoire a élevé ses enfants,

Mais l'amour était absent. 

Naissance

Dans le petit matin,

Calme et serein,

Une fleur dorée,

Les pétales refermés,

Ouvre son coeur,

Pour libérer la douceur.

Une vie a germé,

Un être s'est levé.

Fier, cheveux en or,

Il marche vers l'aurore,

Pour bâtir un foyer,

Poudre de la destinée.

 

Multicolore

Couleurs et nations,

Partages et passions

Vie et moeurs différentes

Voyages et ententes.

Plusieurs horizons,

Couleurs papillon

Richesse et merveilles,

Je contemple et je veille.

Société feuillue

Dans cette jungle, je suis perdu,

Je cherche, je marche sans retenu.

Dieu, m'as-tu abandonné

Dans cette faune infestée

De pièges et de serpents.

Qui vers moi en rampant,

Viennent me voler

Et priver ma liberté.

Aide-moi à sortir

Ou je vais dépérir

Dans ce monde cruel,

Jungle dangereuse et belle.

Les échelons de l'Homme

Toujours monter plus haut,

Vers le ciel et les dieux,

Voir un monde nouveau

Et être ambitieux.

Tel est le but de l'humanité.

Monter, graver les échelons,

Mais perte de pitié.

Tel un pionnier, un colon,

Je m'installe sans demander

Et détruit autrui

Car le sommet je veux grimper.

Ainsi l'objectif est le fruit

De tout ces êtres

Qui veulent or et femmes

Mais comme un hêtre,

Pourri son âme.

 

Bouché!

Tout est bouché!

Comment avancer?

Le robinet est saturé

Il ne veut plus déverser

A notre cher humanité

Quelques liquidités.

On essaie de ramer

Pour trouver une idée

Mais deboussolé

Notre belle société,

Le lavabo est bouché.

Plus d'eau, inondé

Il me faut alors nager.

Pour sortir de la dépression

Je dois donc apprendre la natation.

Une tête remplie

Savoir, culture

Sciences et littérature,

Voilà ce qui fait une personne,

Qui agit et qui résonne.

Je peux choisir mon destin

Et ma vie un refrain.

Lire, c'est accéder au savoir,

Aujourd'hui c'est le déboire.

Car la connaissance

N'est plus en abondance.

Préservons notre compétence,

Elle ne sombrera pas dans l'ignorance.

Le cœur des nations

Marchons dans la main,

Sans penser au lendemain.

Tous unis contre la misère,

Tous pareils, forts et fiers.

 

Marchons dans la lumière,

Tu n'es plus solitaire

Sur cette vaste planète bleue

Viens rejoindre notre jeu.

 

Une ronde d'amour et de paix

Rivières de joie et de lait.

Viens marcher avec nous.

Le coeur est au rendez-vous.

 

 

Le vrai pouvoir

La force ne fait pas tout,

Elle te maintient debout,

Mais elle n'est pas utile

Contre renards futiles.

Réflexion, ruse, malicité

Sont du pouvoir la clé.

La force est dépassé

L'intelligence a gagné.

Amour

Réunis pour la vie.

A ce moment précis,

Devant une fleur,

Parfums et saveurs.

Je l'aime, je l'admire,

Beauté, tu m'inspires.

J'espère vivre ce moment,

Avec toi, chaque instant.

Aimer pour l'éternité,

Aimer le coeur brûlé,

Tu es ma flamme,

Et tu as volé mon âme.

Chaviré!

Notre bateau, chaviré,

Sur une mer agitée

A sur une île échoué;

Récifs larges et aiguisés.

Notre vaisseau, en morceaux,

Nos vies en lambeaux.

La société chavire,

Moi, je quitte le navire.

La bibliothécaire

Gardienne de la connaissance,

Elle transmet et elle pense

A la future génération,

Opinions et contemplations,

Livres elle confie,

Savoir, elle promit.

Lire, essence de l'humanité,

Lire, origine de la liberté.

Fruits et saisons

La cueillette commence,

Fruits et semences

Tout en abondance,

Goût et complaisance.

Le jardin a donné

Nourriture fruitée,

Diverses et variées.

Comme toutes contrées,

La vie est diversité.

Monte, monte...

Au pied des tomates vertes,

Des petits êtres, contemplent,

Le tronc et ses branches inertes.

Ils veulent, en grimpant

Atteindre le sommet

Pour toucher le ciel.

L'Homme se préparait,

Monter ce chemin éternel.

La vie est pleine d'embûches,

Echecs et soumissions;

Sortir de cette cruche

Et faire réparation.

Evasion

Je m'enfuis de cette prison,

Car ce monde a perdu la raison.

Je suis poursuivi par les autorités

Mais je ne suis pas appeuré.

 

Je m'échappe de cette géôle,

De l'ancienne vie, folle.

Atteindre de nouveaux rivages

Et boire d'autres breuvages.

 

Je pars, je m'évade, adieu

Mère, père et cieux,

Par une corde solide

Je tisse un futur valide.

 

La grande toile

Réseaux, web, Internet,

Distance réduit en miette.

Voyages et communications, 

De nouvelles ambitions,

D'autres images et visions,

Ouverture vaste, beaux horizons.

Tisseuse de liens, 

Technologie de demain.

Guerre

Batailles, morts et génocides

Tyrans assoiffés de pouvoir,

Meurtres et régicides,

Paix et amour illusoires.

 

Se battre pour un seigneur

Drames et misères;

Louanges, tombes et pleurs,

Réalité de la guerre.

Rouge

Tomates pulpeuses,

Couleurs prometteuses,

Amour et beauté,

Sang et fierté.

Rouge couleur désir,

Belle, dernier soupir.

Vision

Ensemble, nous regardons

Sur Terre, nous tournons.

Main dans la main, nous marchons

Vers un espoir, une vision.

Pensons à un meilleur avenir

Joie, ambiance et rires.

 

Lessive

Pinces, draps et linges,

Laver et puis étendre.

Gratter les méninges,

Pinces, draps et tendre.

Le linge est blanc,

Pinces, draps et pendre

Retirez en chantant.

Linges, draps, à rendre.

 

L'observateur

Je regarde sur mon écran,

Le monde et ces êtres vivants,

Noirs ou rayonnants,

Bêtes et méchants.

Créatures belles et rusées,

Difficile parfois à contempler.

Homme amoureux de la vie

Mais sentiment sombre et envie.